C’est le titre d’un article paru le 11 août 2017 dans les Echos.
Cet article a reçu de vifs commentaires, notamment sur les réseaux sociaux.

Mais de quoi s’agit-il ?
Il s’agit d’adapter les règles de grammaire et d’orthographe, pour y inclure le féminin, et mettre de côté cette règle que nous avons tous apprise : « le masculin l’emporte sur le féminin ».

Pourquoi cela fait-il débat ?
Certains y voient un non intérêt, trouvant ça futile par rapport à d’autres combats d’égalité femmes-hommes ; cela nous oblige à revoir nos habitudes d’écriture ; ça alourdit les textes…

Mais pourquoi ne pas voir ça cela comme une évolution d’une langue vivante ? Et que par l’écriture et le langage, l’image des femmes peut être revalorisée ?

Quels sont les grands principes de l’écriture inclusive *

1. Utilisez le point milieu (alt + 250 sur PC) pour inclure le féminin :
Exemple :
- les Français·es
- tou·te·s les salarié·e·s

2. Accordez les noms de métiers
Exemple :
- un recteur, une rectrice
- un docteur, une docteure (ou doctoresse)
- Madame la maire

3. Usez du féminin et du masculin par ordre alphabétique.
Exemple :
- les agriculteurs et les agricultrices
- l’égalité femmes-hommes

4. Optez pour les mots qui ne précisent pas le sexe comme une personne, un être humain…

5. Préférez les mots s’écrivant de manière identique au masculin et au féminin (épicènes)
Exemple :
- un·e élève
- un·e collègue
- un·e cadre

6. Accordez les mots avec le terme le plus proche (règle de proximité)
Exemple :
- les hommes et les femmes sont belles
- les filles et les garçons sont gentils

Il est certain que cela prendra du temps avant de devenir une habitude d’écriture, surtout que les débats sont toujours d’actualité, et que cela n’a rien d’obligatoire…

Si le sujet vous intéresse, de nombreux articles et sites internet sont consacrés au sujet.

En voici quelques-uns : 

http://www.ecriture-inclusive.fr/

http://www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports-publics/994001174.pdf

http://www.haut-conseil-egalite.gouv.fr/IMG/pdf/guide_pour_une_communication_publique_sans_stereotype_de_sexe_vf_2016_11_02.compressed.pdf

http://www.elianeviennot.fr/Langue-exemple.html

 

 

*(issus de l’article paru dans les Echos)

Marilyne

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.